40 Rue Capitaine Robert Cluzan, 69007 Lyon
06 71 91 95 65 (Vincent Rollin)
clemenzik@gmail.com

Trombone • Tuba • Cor

Le Trombone : Présentation

Le trombone est un instrument de musique à vent de la famille des cuivres. Le trombone désigne généralement le trombone à coulisse bien qu’il existe aussi le trombone à pistons. Il existe plusieurs types de trombones, selon leur tessiture (du grave à l’aigu) : trombone soprano, alto, ténor, basse mais bien d’autres encore. Le trombone est constitué de plusieurs parties : l’embouchure, le corps de l’instrument, la coulisse et le pavillon. La coulisse permet au musicien de faire varier la hauteur du son et ainsi d’obtenir la note désirée. Lorsque le tromboniste pousse la coulisse, il allonge l’instrument et le son devient plus grave, et lorsqu’il la tire, il raccourcit le tube et le son devient plus aigu. 

L’ancêtre du trombone est connu sous le nom de Sacqueboute (« sacquer » signifiant tirer vers soi et « bouter » pousser vers le sens opposé, rappelant ainsi les tubes coulissants). Cet instrument est apparu au 13ème siècle. C’était un trombone légèrement plus petit. Puis progressivement à partit du 17ème siècle, le nom de Trombone devint le maitre mot pour désigner l’instrument qui s’était agrandi

Pour vous donner envie

Le Cor : Présentation

Le cor  est caractérisé par son embouchure, sa perce conique qui lui confère un son doux et riche en harmoniques, son large pavillon et un ensemble de pistons permettant à l’exécutant de modifier instantanément la longueur, et donc l’accord, de l’instrument.Le musicien qui joue du cor est un corniste. 

Le cor moderne ou cor d’harmonie est présent dans les orchestres symphoniques, les ensembles de musique de chambre et dans les orchestres d’harmonie ; il est par ailleurs souvent sollicité dans les musiques de films de toutes sortes, pour les dessins animés et les bruitages. L’embouchure du cor

est de petite taille et de forme intérieure conique, différente de celles de la trompette et du trombone qui sont hémisphériques et plus larges. Cette forme conique se retrouve tout le long du tube jusqu’au niveau du pavillon, tout comme le sont le cornet à piston ou les saxhorns. Cette perce donne de la douceur au son, contrairement à la perce cylindrique des cuivres comme la trompette, qui produit un son plus brillant.

Le corniste produit les notes de la gamme par vibration des lèvres sur l’embouchure1. Sa main gauche active trois ou quatre palettes (ou plus rarement pistons), pour changer la hauteur du son. La main droite est placée dans le pavillon pour soutenir l’instrument. Elle permet également d’arrondir le son, d’en corriger la hauteur ou d’effectuer des sons bouchés. L’instrumentiste peut aussi être amené à utiliser une sourdine placée dans le pavillon pour obtenir un timbre plus sourd, mais pas forcément dans le but d’atténuer le son.

Pour vous donner envie

Le Tuba : Présentation

Le tuba est un instrument de musique appartenant à la famille des cuivres. Par la variété de ses tailles et de ses formes, il constitue une sous-famille des cuivres. Le mot « tuba » provient du latin et désignait à l’époque romaine une grande trompette incurvée (tuba curva) utilisée dans le contexte militaire.

Le terme générique « tuba » englobe aujourd’hui une grande diversité d’instruments distincts, dont les caractéristiques sont sensiblement différentes en fonction de paramètres liés à une facture instable depuis les débuts.

Le tuba est l’instrument le plus grave de la famille des cuivres, dont la tessiture varie en fonction de la longueur du tube. La sonorité varie en fonction de la géométrie globale, et notamment de la proportion de tube conique ou cylindrique par rapport à la longueur totale.

Pour modifier la hauteur des sons, du tuba comme sur les autres cuivres, le musicien (tubiste) fait vibrer ses lèvres en agissant sur divers paramètres : tension de l’appareil musculaire facial (zygomatique), quantité et vitesse de l’air expulsé, le tout en coordination avec les différentes combinaisons de doigtés. L’utilisation des 3, 4, 5, voire 6 pistons ou des systèmes rotatifs à palettes (de 3 à 6) permet de modifier la longueur du tube. Le tuba à six pistons a une tessiture théorique de 4 octaves, mais cela dépend des possibilités de chaque tubiste.

Pour vous donner envie

Batterie / Basse électrique / Clarinette / Flûte traversière / Guitare Classique & Folk / Guitare électrique / Harpe / Piano – Clavier – Synthétiseur / Trompette / Cuivres : Trombone, Tuba & Cor / Violon / Violoncelle